La structure narrative de l’affaiblissement mondial

NEW HAVEN – Suite aux indications récentes d'un ralentissement de l'économie mondiale, de nombreuses personnes se sont demandées dans quelle mesure les mauvaises performances économiques dureront dans les années à venir. Sommes-nous confrontés à une longue crise mondiale, voire même une dépression ?

A l’heure actuelle, il existe une difficulté fondamentale à faire des prévisions, parce que les causes ultimes du ralentissement sont véritablement psychologiques et sociologiques. En fait, elles ont trait aux évolutions de la confiance et des « esprits animaux », auxquels George Akerlof et moi-même avons consacré un livre. Nous y expliquons que ces changements reflètent l'évolution des histoires, les épidémies de nouveaux récits et les vues associées du monde, qui sont difficiles à quantifier.

En fait, la plupart des économistes professionnels ne semblent pas particulièrement moroses concernant les perspectives de l'économie mondiale. Par exemple, le 6 septembre, l'OCDE a publié une évaluation intermédiaire sur les perspectives de court terme au niveau mondial, écrite par Pier Carlo Padoan, qui relève platement l’existence de « risques significatifs » à l'horizon – la langue de l'incertitude même.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/eCYiybpfr