Migraine post-électorale en Israël

TEL AVIV – « Les électeurs » a dit Benyamin Nétanyahou dans un étrange discours célébrant sa victoire électorale, au cours d’une soirée post-électorale insolite, « ont parlé ». En effet, et ils se sont exprimés dans une multitude de voix contradictoires.

Bienvenue dans le monde fou de la démocratie parlementaire israélienne. Le système politique le plus éclectique du monde vient de s’écraser au sol dans une impasse.

Une blague courante en Israël veut que le pays ait plus de partis politiques que d’électeurs. Si d’autres démocraties ont une droite, une gauche et un centre, nous avons les partis juifs et arabes, laïcs et religieux, pacifistes et va-t’en-guerre, socialistes et libéraux. Chaque groupe est lui-même subtilement divisé en réseaux dynamiques de croyances et d’intérêts, d’idéaux et d’ambitions.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/35KPDqy/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.