Le Moyen-Orient en mouvement

BERLIN – On sous-estime trop souvent les grands discours, pensant qu’il ne s’agit que de simples mots. En fait, ils peuvent avoir de profondes conséquences. C’est manifestement le cas du discours qu’a adressé récemment le président Barack Obama au Caire devant le monde arabe car, depuis lors – simple coïncidence ou excellent timing ? –, les choses n’ont cessé de changer au Moyen‑Orient.

Depuis ce discours, des élections ont eu lieu au Liban, où l’alliance de partis pro-occidentaux a obtenu une écrasante victoire inattendue contre le Hezbollah et ses alliés. Notons également que les perdants ont immédiatement accepté la défaite et que, manifestement, la Syrie établit actuellement de nouvelles relations avec le Liban.

Les dernières « élections » iraniennes, qui ont fait l’objet d’une manipulation flagrante en faveur du président sortant, ont provoqué un soulèvement populaire démocratique. Il est étonnant que le gouvernement iranien n’ait pas opté immédiatement pour la transparence, en communiquant rapidement l’intégralité des informations demandées sur le scrutin, dont lui seul dispose. Après tout, si le président Mahmoud Ahmadinejad est réellement sorti vainqueur à 2:1, il n’y à rien à craindre. Mais le gouvernement agit précisément de façon contraire et, à cela, une seule explication : il y a eu fraude.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/0Q5irjF/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.