0

La signification de Tchernobyl

KIEV – Cela a commencé un jour de printemps gris et boueux, comme il y en a si souvent sur ma terre natale. Cela s’est terminé dans l’horreur et le deuil.

Bien sur, personne ne savait l’instant précis où la catastrophe allait frapper Tchernobyl il y a 25 ans. A l’époque, nous vivions dans un système qui refusait tout accès à l’information, y compris sur les faits et les évènements essentiels, aux gens ordinaires. Nous étions donc dans l’ignorance des fuites d’irradiation résultant de l’explosion du réacteur de Tchernobyl – et qui se propageaient dans le vent qui soufflait au dessus du nord de l’Europe.

Mais le fait le plus étrange au sujet du désastre de Tchernobyl, nous le savons maintenant, est que Mikhaïl Gorbatchev, le secrétaire général du Parti Communiste de l’Union Soviétique, n’était, lui non plus, pas au courant de l’ampleur du désastre. C’est peut-être d’ailleurs cela qui a finalement condamné le vieux système à la poubelle de l’histoire à peine cinq après. Aucun régime bâtit sur un aveuglement sans limite n’est capable de préserver une trace de légitimité une fois l’ampleur de cet aveuglement révélée.

Parce que peu d’informations fiables sont parvenues aux Ukrainiens ordinaires à l’époque, mes souvenirs de Tchernobyl sont naturellement flous. Je ne me souviens que des premiers chuchotements effrayés, étouffés, du désastre de la part d’un ami de la famille. Je me souviens de la peur odieuse que j’ai ressenti pour ma petite fille. Puis ce furent un torrent virtuel de rumeurs hystériques et une cascade d’histoires sur le désastre.