Le Printemps arabe et l'Occident

MADRID – A l'initiative de l'Occident, l'offensive de l'alliance contre les forces de Kadhafi en Libye est basée essentiellement sur des considérations morales. S'il avait laissé tomber les rebelles libyens, l'Occident aurait trahi ce qui fait son identité.

Il est vrai qu'il n'applique pas les mêmes principes au Yémen ou à Bahreïn où le pouvoir réprime brutalement les manifestations ; il ne les appliquera sans doute ni à l'Arabie saoudite ni à la Syrie, sans même parler de l'Iran. Et on ne peut exclure qu'une guerre prolongée en Libye finisse par justifier l'avertissement des régimes autoritaires de la région selon lequel le réveil du monde arabe est le prélude au chaos.

Ces contradictions sont aggravées par la situation intérieure spécifique de chaque pays arabe et par des contraintes stratégiques, des facteurs qui peuvent imposer certaines limites à ce Printemps inégal du monde arabe.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/eXarteU/fr;