0

La Goutte qui fait déborder le vase du Zimbabwe ?

La solidarité dont ont fait preuve les dirigeants africains et qui a permis la survie du régime brutal de Robert Mugabe au Zimbabwe pourrait bien être en passe de se désintégrer. La décision de Mugabe d'interdire le dernier journal indépendant du Zimbabwe, le Daily News , pourrait se révéler essentiel dans l'affaiblissement du soutien dont il jouit encore dans la région.

Il y a trois ans, un camion bourré d'explosifs s'est enfoncé dans le bâtiment qui hébergeait le journal. Ses rotatives furent détruites. Grâce à l'aide internationale, le Daily News s'est acheté de nouvelles rotatives et réussit à poursuivre la publication d'un journal de premier plan.

En dépit des tentatives du gouvernement depuis lors pour interdire le journal, en arrêtant et même torturant son personnel, en empêchant son tirage également et son approvisionnement en encre et papier, le Daily News est resté fidèle à sa devise « d'appeler un chat un chat ». Alors que le Zimbabwe plongeait dans le chaos économique et que Mugabe renforçait sa répression, le tirage du journal, autrefois avoisinant les 100 000 exemplaires quotidiens, chuta plus ou moins d'un tiers.

Le mois dernier, la police anti-émeute de Mugabe, armée d'AK 47, ont pris d'assaut les locaux du journal, stoppant sa production et pillant la majeure partie de son équipement, mais pas les nouvelles rotatives, trop imposantes pour être transportées.