L'Échec des inspecteurs

Le 5 février, Colin Powell présentera le dossier de l'Amérique contre l'Irak devant le Conseil de sécurité des Nations Unies. Sa présentation se fera une semaine après que Hans Blix et Mohammed Al Baradei--les chefs des inspecteurs de l'ONU--aient fait la preuve de leur incapacité à remplir leur mandat. Khidhir Hamza, ancien conseiller de l'Organisation à l'énergie atomique irakienne et ancien directeur du Programme d'armement nucléaire de l'Irak, explique ici les raisons de l'échec des inspecteurs de l'ONU.

Confrontés aux rapports sur leur incapacité à coopérer avec les responsables des deux équipes des inspecteurs des Nations Unies, les Irakiens ont cessé de les décrire comme des professionnels indépendants. Amir Rachid, ancien directeur de l'industrie militaire irakienne et conseiller de Saddam Hussein, les considère maintenant ouvertement comme des espions.

C'est l'attitude d'hostilité implacable qui en 1998 força les inspecteurs des Nations Unies à quitter le pays, ce qui mena à la confrontation actuelles. À la lumière de ce précédent et de ce qui s'est produit en Irak depuis, MM. Blix et Al Baradei ont rendu public leur rapport avec de troublantes surprises.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/qYiSVtm/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.