Skip to main content

Le problème américain du FMI

La réunion du FMI de ce printemps, au cours de laquelle les délégués ont reçu pour nouveau mandat de « surveiller » les déséquilibres commerciaux qui contribuent lourdement à l’instabilité mondiale, a été louée comme une étape décisive. Cette nouvelle mission est d’une importance cruciale, que ce soit pour la santé de l’économie mondiale ou pour la propre légitimité du FMI.

Or, le Fonds est-il bien à la hauteur de cette nouvelle responsabilité ?

Il y a évidemment quelque chose de très spécial dans ce système financier mondial où le pays le plus riche au monde, les États-Unis, emprunte aux pays les plus pauvres plus de 2 milliards de dollars par jour – tout en continuant à les sermonner sur les principes de bonne gouvernance et de responsabilité fiscale. Ainsi, les enjeux sont grands pour le FMI chargé du maintien de la stabilité financière mondiale : si les autres pays finissaient par perdre confiance dans un État américain sans cesse plus endetté, les potentielles perturbations sur les marchés financiers mondiaux seraient gigantesques.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

https://prosyn.org/R69Fhnq/fr;
  1. benami154_Yousef MasoudSOPA ImagesLightRocket via Getty Images_palestine Yousef Masoud/SOPA IMAGES/LightRocket via Getty Images

    Forgetting Palestine

    Shlomo Ben-Ami

    The two-state solution is virtually dead in the water, and the international community has largely abandoned the Palestinian cause. At this point, there is little to stop Israel from cementing the one-state reality that its right-wing government has long sought, regardless of whether that leads to a permanent civil war.

  2. sachs313_SebastionBozonAFPGettyImages_EUflagtrump Sebastion Bozon/AFP/Getty Images

    Europe Must Oppose Trump

    Jeffrey D. Sachs

    European leaders should recognize that a significant majority of Americans reject Trump’s malignant narcissism. By opposing Trump and defending the international rule of law, Europeans and Americans together can strengthen world peace and transatlantic amity for generations to come.

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated Cookie policy, Privacy policy and Terms & Conditions