Le problème américain du FMI

La réunion du FMI de ce printemps, au cours de laquelle les délégués ont reçu pour nouveau mandat de « surveiller » les déséquilibres commerciaux qui contribuent lourdement à l’instabilité mondiale, a été louée comme une étape décisive. Cette nouvelle mission est d’une importance cruciale, que ce soit pour la santé de l’économie mondiale ou pour la propre légitimité du FMI.

Or, le Fonds est-il bien à la hauteur de cette nouvelle responsabilité ?

Il y a évidemment quelque chose de très spécial dans ce système financier mondial où le pays le plus riche au monde, les États-Unis, emprunte aux pays les plus pauvres plus de 2 milliards de dollars par jour – tout en continuant à les sermonner sur les principes de bonne gouvernance et de responsabilité fiscale. Ainsi, les enjeux sont grands pour le FMI chargé du maintien de la stabilité financière mondiale : si les autres pays finissaient par perdre confiance dans un État américain sans cesse plus endetté, les potentielles perturbations sur les marchés financiers mondiaux seraient gigantesques.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/R69Fhnq/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.