Une métaphore pour le deuxième mandat d’Obama

NEW HAVEN – Le président américain Barack Obama, qui entame son second mandat, a besoin de pouvoir exprimer simplement sa vision et sa politique économiques – par une métaphore qui cristalliserait le soutien aux mesures qu’il envisage, augmentant d’autant l’efficacité de l’action politique de son administration. Mais comment une métaphore s’empare-t-elle des esprits ?

La campagne électorale d’Obama en 2008 avait utilisé le slogan « Le changement : nous pouvons y croire ». Mais « changement » n’est pas une métaphore pour un nouveau gouvernement : il n’incarne aucune politique. Comme d’ailleurs « Espoir » ou « Oui, nous pouvons » (Yes, we can).

Le slogan de sa campagne de 2012 tenait en un mot « Forward » (De l’avant). A nouveau, il n’a aucune signification politique et ne dit rien sur la philosophie sous-jacente. Tout politicien, qu’il soit progressiste ou conservateur, veut aller de l’avant, pas en arrière.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/8RrK0y7/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.