Chris Van Es

Humains hybrides

SINGAPOUR – L’élection d’un nouveau pape ne manque jamais de relancer le débat entre tradition et modernité au sein de l’Église catholique. Mais la modernisation de la langue dans laquelle sont conduits ces débats, le latin, est sans doute une évolution plus intéressante.

Alors que les doctrines catholiques n’évoluent que très lentement, le vocabulaire latin s’est constamment enrichi ces dernières années, reflétant l’apparition de néologismes (nouveaux mots, usages et expressions) liés au rôle de plus en plus important joué par la technologie dans la vie quotidienne de chacun. L’ajout de termes tels que telephonium albo televisifico coniunctum (téléprésence par vidéo) et usus agonisticus medicamenti stupecfactivi (drogues susceptibles d'améliorer les performances) ont contribué à un renouveau de l’enseignement du latin dans les pays occidentaux, malgré une concurrence de plus en plus vive du mandarin.

De même, la capacité de la langue anglaise à créer et à intégrer des néologismes est l’une des raisons pour laquelle elle restera la lingua franca mondiale. L’Oxford English Dictionnary, à présent mis à jour chaque trimestre, a révisé plus de 1900 entrées pour son édition de mars 2011 et ajouté plusieurs nouveaux termes, dont subdomain, dataveillance et geotaging.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/HAQJjLd/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.