Le rétablissement de Taiwan

BANGKOK – Une cour taïwanaise a condamné la semaine dernière Chen Shui-bien, président de Taiwan de 2000 à 2008, à l’emprisonnement à vie pour corruption.

Chen a subtilisé des millions de dollars de fonds publics. Il n’a pas agit seul. Sa femme (qui s’est vue infliger une peine similaire), ses enfants et d’autres membres de la famille ont tous contribué à détourner le trésor subtilisé vers des comptes offshores. L’ancienne première famille de Taiwan s’est donc avérée être un repère de voleurs ordinaires.

Chen et son Parti Démocrate Progressiste ont masqué leurs intérêts financiers personnels et leur petit business en prétextant la survivance d’une société chinoise démocratique dans un Taiwan indépendant. Pendant des années, Chen donnait l’image d’un courageux David combattant un Goliath communiste, déclenchant l’admiration de nombreux observateurs un peu partout dans le monde (dont votre serviteur à une certaine époque).

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/VIjQnB6/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.