0

Le véto du Hamas

GAZA – La reprise des discussions directes de paix entre les Palestiniens et les Israéliens a mis fin à vingt mois d’impasse et a marqué l’entrée du Premier ministre Benyamin Netanyahu dans la danse diplomatique. Mais des défis majeurs à l’extérieur de la salle des négociations entravent ces pourparlers difficiles, particulièrement de la part du Hamas, qui veut être sûr que rien ne se passe sans son aval.

Le Hamas refuse toute négociation directe avec Israël et a l’intention de faire échouer ces pourparlers par la violence. Il a frappé une première fois la veille des pourparlers avec une embuscade menée par les brigades al Qassam, l’aile militaire du Hamas, contre des colons israéliens à Hébron, faisant quatre morts.

Le Hamas a déclaré qu’il continuerait de mener ses attaques depuis la Cisjordanie, mais pas depuis Gaza. Ceci suite aux fréquentes déclarations des dirigeants du Hamas depuis la guerre de Gaza de 2008 de ne plus vouloir provoquer une autre attaque israélienne qui pourrait leur coûter leurs postes au gouvernement.

Israël ne reconnaît pas la distinction entre les attaques du Hamas planifiées depuis la Cisjordannie et celles planifiées depuis Gaza. Cependant, un assaut israélien de grande ampleur sur le Gaza du Hamas, redouté en réponse aux assassinats de Cisjordanie, pourrait interrompre les négociations.