0

L'Inquisition verte

COPENHAGUE – Des histoires plus effrayantes les unes que les autres abondent au sujet du réchauffement climatique. Ainsi la célèbre déclaration d'Al Gore selon laquelle une élévation catastrophique de 6 mètres du niveau de la mer allait engloutir les principales villes du monde.

Son conseiller scientifique, Jim Hansen de la NASA, a fait encore mieux que son protégé. Il laisse entendre que non seulement le niveau de la mer va s'élever de 6 mètres au cours du 21° siècle, mais qu'il va continuer à s'élever par la suite jusqu'à 24 mètres. Aussi, il n'est pas étonnant qu'un autre environnementaliste, Bill McKibben, ait déclaré : "A cause de notre comportement irresponsable une grande partie des terres immergées et de la création vont être engloutis sous les eaux ".  

En réponse à tous ces avertissements, voici une vérité qui dérange : au cours des deux dernières années, le niveau moyen des mers n'a pas augmenté, il a légèrement diminué. Depuis 1992, des satellites le mesurent tous les 10 jours avec une étonnante précision (à 3 ou 4 mm près). Depuis deux ans il est en baisse. Ces données sont accessibles sur le site sealevel.colorado.edu.

Cela ne signifie pas qu'il n'y a pas de réchauffement climatique. Comme nous émettons davantage de CO2, la température va légèrement augmenter, ce qui entraînera un réchauffement de la mer et une certaine expansion. Aussi le niveau de la mer va-t-il revenir à la hausse. C'est ce que le Groupe intergouvernemental sur l'évolution du climat de l'ONU nous dit : les meilleurs modèles prédisent pour ce siècle une montée de 18 à 59 centimètres du niveau de la mer, le chiffre le plus probable étant de 30 centimètres. Ce n'est pas vraiment effrayant ; 30 centimètres, c'est l'élévation du niveau des mers au cours des 150 dernières années.