Paul Lachine

Le grand espoir de l’hydrogène

RHINECLIFF, NY – Dans le roman de Jules Verne L’île mystérieuse , publié en 1874, Cyrus Harding, L’ingénieur et héro du livre déclare que « l’eau sera un jour utilisée comme carburant, que l’hydrogène et l’oxygène qui la constitue, utilisés séparément ou ensemble, fourniront une source inaltérable de chaleur et de lumière. » L’eau, déclare Harding, serait décomposée « sans aucun doute par l’électricité » en hydrogène et en oxygène.

Nombreuses sont les idées de Verne qui sont restées dans le domaine du fantastique, mais en ce qui concerne l’hydrogène, son heure est venue. Plusieurs centaines de prototypes de voitures fonctionnent aujourd’hui à l’hydrogène, ainsi que des bus, des camions et des camionnettes, une ou deux motos, quelques scooters, des véhicules utilitaires (dont une ribambelle de chariots élévateurs), et même deux tracteurs de ferme. Il y a deux ans, le Parlement Européen s’est ouvertement prononcé en faveur d’une économie verte à l’hydrogène.

Des projets hydrogène sont développés en Amérique du Nord, en Europe, au Japon, en Corée, en Australie, en Amérique du Sud, et de façon embryonnaire en Chine et en Inde. La plupart des véhicules fonctionnant à l’hydrogène opèrent avec des piles à combustible, mais BMW et Mazda ont convertis des moteurs à essence en moteur à hydrogène (de beaux V-12 pour BMW et des moteurs rotatifs pour Mazda).

To continue reading, please log in or enter your email address.

To continue reading, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/dNYYxdS/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.