Un plan pour les dettes souveraines de la zone euro

BRUXELLES - Les marchés financiers ont presque réussi à détruire la zone euro. Aussi l'idée de brider le pouvoir du marché et de l'engineering financier pour garantir la viabilité à long terme de l'euro peut sembler paradoxale, mais c'est précisément ce à quoi vise notre proposition de diviser la dette souveraine de la zone euro en deux tranches, l'une junior et l'autre senior.

La tranche senior correspond aux pays membres dont la dette ne dépasse pas 60% du PIB. Ces pays mutualiseraient leur dette et émettraient conjointement des garanties sous la forme de Blue Bond (ou obligations bleues d'après la couleur du drapeau européen), des actifs extrêmement sûrs et très facilement réalisables. Par leur volume ils seraient comparables aux bons du trésor américain à court terme, ce qui facilitera la montée de l'euro comme devise constitutive des réserves internationales et permettra un coût de refinancement faible pour l'essentiel de la dette de la zone euro.

La tranche junior correspond aux pays ayant une dette supérieure à 60% du PIB. Ils émettraient des obligations juniors appelées Red Bonds (Obligations rouges) sous leur propre responsabilité individuelle. Ces Red Bonds renchériront le coût des emprunts au-delà de 60% du PIB, ce qui poussera à la discipline budgétaire et renforcera les objectifs du Pacte de stabilité et de croissance.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/Ca4eyUX/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.