28

Des machines et des hommes…

LONDRES – Quel sera l'impact de l'automatisation, ce que l'on pourrait appeler "l'ère des robots", sur les salaires et l'emploi au cours des prochaines décennies ? Cette question se pose à chaque fois lorsque le chômage augmente.

Au début du 19° siècle Ricardo envisageait que les machines puissent remplacer l'homme, et Marx a fait de même par la suite. Sensiblement à la même époque, en Angleterre et en France dans des usines textiles les ouvriers ont détruit les machines destinées à les remplacer.

Par la suite, la crainte des machines s'est apaisée. De nouveaux emplois furent créés, avec de meilleurs salaires et de meilleures conditions de travail pour un plus grand nombre de salariés. Pour autant, la crainte initiale n'était pas infondée. Elle est sans doute justifiée à très long terme : un jour ou l'autre il n'y aura plus assez d'emplois. Néanmoins cette perspective inquiétante est bien plus proche pour certains pays. Si les machines les remplacent, que feront les travailleurs ?

Récemment, l'automatisation de la production s'est étendue à des secteurs à main d'œuvre relativement bon marché. En 2011, les entreprises chinoises ont dépensé 1,3 milliards de dollars pour des robots industriels. Foxconn qui fabrique des iPads pour Apple espère ouvrir dans 5 ou 10 ans sa première usine entièrement automatisée.