Paul Lachine

Evolutions idéologiques

WARWICK – L’élection présidentielle française qui vient de se clore semble indiquer que le vieux clivage gauche-droite est plus vivace que jamais – et surtout sur son lieu de naissance, mais l’est-il vraiment?

Au lendemain de la révolution de 1789, l'Assemblée nationale française léguait ses couleurs à l’éventail politique actuel. Les partisans du roi et de l’Eglise siégeaient à droite du président de l’Assemblée, tandis que leurs détracteurs, dont le seul point d’accord était le besoin de réformes institutionnelles, siégeaient à sa gauche. Leur différence se fondait sur d’anciennes associations culturelles entre latéralité droitière et confiance, latéralité gauchère et défiance – confiance et

défiance à l’égard, ici, du statu quo.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/aOyRYAL/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.