0

Le mythe de la fusion

La France travaille avec empressement à la construction du réacteur expérimental de fusion thermonucléaire ( International Thermonuclear Experimental Reactor , ITER), qui est censé montrer que la fusion nucléaire peut fournir de l’énergie commercialisable. ITER est souvent présenté comme la solution à long terme du problème du réchauffement climatique, car la fusion nucléaire serait une source d’énergie propre et inépuisable. Mais il n’en est rien.

Dans les réactions de fission utilisées aujourd’hui dans les centrales nucléaires, des éléments lourds comme l’uranium se divisent en des éléments plus légers, tandis que pour la fusion nucléaire des éléments légers comme l’hydrogène s’assemblent pour former des éléments plus lourds comme l’hélium. La fission et la fusion produisent beaucoup d’énergie.

Certains dirigeants politiques expliquent que des réactions de fusion se produisent dans le soleil, et qu’ITER doit permettre de les maîtriser. Ils ajoutent souvent que la fusion brûle de l’hydrogène, présente dans l’eau de mer, et qu’il s’agit donc d’une source d’énergie inépuisable.

Malheureusement, ils connaissent mal les problèmes scientifiques posés par sa maîtrise éventuelle. On sait que la fusion nucléaire est source d’énergie depuis l’invention de la bombe à hydrogène. Mais sa maîtrise demeure un défi pour les chercheurs, et n’est donc pas un détail technique facilement surmontable.