0

La Nouvelle identité européenne des Socialistes français

Le Parti socialiste français pourrait bien avoir sauvé la ratification par la France de la Constitution de l’Union européenne qui se fera par référendum l'été prochain. Les adhérents du Parti socialiste français se sont massivement prononcés, le 1er décembre 2004, en faveur du traité établissant une Constitution pour l’Europe.

Un « non » des socialistes français aurait vraisemblablement, dans un contexte oů la popularité de l’exécutif de droite, autour du Président Jacques Chirac et du Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, est fortement érodée, entraîné un refus du peuple français.

Ce vote est également important pour la gauche européenne. Le Parti socialiste français n’a pas fait son « aggiornamento » ou connu son « Bad Godesberg »- le Congrčs par lequel le SPD allemand a renoncé aux traces du marxisme en 1959. Au contraire, il a longtemps défendu la thčse de la rupture avec le capitalisme, il n’a pas facilement reconnu sa nature réformiste.

Par conséquent, le PS s’est toujours affirmé plus ŕ gauche que ses partenaires européens : aprčs les nationalisations de 1981, il a accordé un rôle majeur ŕ l’Etat et ŕ la puissance publique, suite ŕ l’élection présidentielle qui donna son premier mandat ŕ François Mitterrand. Plus tard, il a lutté pied ŕ pied contre la « troisičme voie » de Tony Blair ou le « nouveau centre » de Gerhard Schröder, ŕ la fin des années 1990.