0

Le « facteur peur » des relations sino-américaines

Selon les sondages, un tiers des Américains pense que la Chine « dominera bientôt le monde », tandis que près de la moitié considère l’émergence de ce pays comme « une menace à la paix mondiale ». De leur côté, les Chinois craignent généralement que les Etats-Unis n’acceptent pas leur « essor pacifique». Il importe que les Américains et les Chinois évitent l’écueil de ces peurs exagérées. Le maintien de bonnes relations sino-américaines sera un facteur déterminant de la stabilité mondiale au cours de ce siècle.

La plus grande menace qui plane sur les relations bilatérales est probablement la croyance qu’un conflit est inévitable. Durant toute l’histoire, chaque fois qu’une puissance naissante a suscité la peur de ses voisins et d’autres grandes puissances, celle-ci devenait source de conflits. Dans de telles circonstances, les événements secondaires peuvent déclencher une réaction en chaîne catastrophique.

Aujourd’hui, l’incident déstabilisant le plus probable est lié aux relations complexes dans le détroit de Taiwan. La Chine, qui considère Taïwan comme faisant partie intégrante de son territoire et servant d’abri à la marine américaine depuis la guerre civile chinoise, se jure que toute déclaration d’indépendance de l’île sera gagnée par la force.

Les Etats-Unis ne contestent pas la souveraineté chinoise, ils veulent simplement qu’un accord pacifique garantisse l’existence d’institutions démocratique à Taiwan. Sur l’île même, le sentiment d’identité nationale est de plus en plus fort, mais les pragmatistes et « la coalition pan-bleue », consciente que la géographie nécessite un compromis avec le continent, et « la coalition pan-verte » au pouvoir, qui aspire à l’indépendance, sont nettement divisés.