0

L’arche de l’euro

BRUXELLES – L’euro célèbre son dixième anniversaire dans le climat économique le plus difficile qu’il ait connu depuis sa création. La tempête financière venue des États-Unis et le début d’une grave récession économique mettent l’Europe face à des défis sans précédents.

Confronté à la plus grande épreuve de son histoire, l’euro est loin de voguer droit au désastre, comme l’économiste nobélisé Milton Friedman l’avait pourtant prédit il y a dix ans. Au contraire, l’Union économique et monétaire européenne s’avère être un atout de taille en cette période de tumulte.

Les sceptiques feraient bien de se rappeler que l’euro est lui-même né d’une crise. La monnaie unique a été conçue comme une réaction aux bouleversements de l’après-guerre – inflation à deux chiffres, forts taux de chômage et attaques spéculatives sur la livre, la lire et le franc français. C’est la crise du Système monétaire européen qui a conduit au lancement de l’euro, le 1er janvier 1999.

En dix courtes années, l’euro a bouleversé l’environnement économique, s’élevant au statut de deuxième monnaie mondiale et rivalisant avec le dollar comme moyen de paiement international, pour le commerce et la finance. L’Union monétaire européenne est aujourd’hui le plus vaste marché du monde, et elle continue de grandir. Avec l’entrée de la Slovaquie le 1er janvier, l’euro concerne désormais 16 pays et 329 millions de citoyens.