0Il est temps pour l’Union européenne d’agir en Afghanistan

Une issue favorable à la situation en Afghanistan semble s’éloigner de jour en jour et le sommet de l’OTAN à Riga les 28 et 29 novembre pourrait représenter la dernière chance de tirer ce pays du bord du gouffre.

Au mois d’octobre, l’OTAN a assumé la responsabilité de la sécurité pour tout le territoire afghan.Sur les quelques 20.000 soldats américains stationnés en Afghanistan, près de 8000 constituent une force indépendante Les autres participent à la plus importante mission de l’histoire de l’OTAN, la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF)

Les 26 alliés de l’OTAN contribuent tous à la mission militaire en Afghanistan, ainsi que 11 autres pays. Certains d’entre eux, comme la Macédoine et la Finlande, appartiennent au Partenariat pour la paix de l’Alliance nord atlantique. D’autres, comme l’Australie et la Corée du Sud, viennent d’horizons plus lointains. Les soldats de ces différents pays agissent pratiquement comme une seule unité avec des objectifs partagés, des méthodes similaires, des équipements compatibles et des compétences complémentaires. Un demi-siècle de coopération et 15 années d’adaptation à de nouvelles exigences et menaces commencent à porter leurs fruits.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/xokT6yr/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.