0

Viabilité de la Constitution européenne

Nous vivons actuellement la dernière étape de la rédaction du Traité constitutionnel pour l'UE. Petits et grands États membres de l'Union semblent se ranger dans des camps opposés. Dans cet article, le Premier ministre du Danemark, Anders Fogh Rasmussen, nous fait partager ses espoirs pour le Traité final.

Suite à sa décision historique d'élargissement, l'Union Européenne doit maintenant faire face à la tâche de réussir une Union à 25 États membres et même plus. C'est là la tâche de la Conférence intergouvernementale, qui a entamé ses travaux le 4 octobre. Les gouvernements des 15 États membres et des 10 États candidats à l'entrée dans l'Union ont à charge de négocier un Traité constitutionnel qui définira le cadre de la coopération européenne à l'avenir.

Nous espérons préparer un Traité qui endurera le passage du temps sans aucun changement ultérieur. Le Danemark a un objectif clairement défini pour ces négociations : la création d'une Union forte, démocratique et transparente.

La Conférence intergouvernementale travaille sur la base de la version préliminaire du Traité présentée par la Convention européenne. La Convention a oeuvré en toute transparence pendant plus d'un an pour préparer une version d'ensemble unique du Traité, acceptée par un large consensus au sein de ses membres.