Viabilité de la Constitution européenne

Nous vivons actuellement la dernière étape de la rédaction du Traité constitutionnel pour l'UE. Petits et grands États membres de l'Union semblent se ranger dans des camps opposés. Dans cet article, le Premier ministre du Danemark, Anders Fogh Rasmussen, nous fait partager ses espoirs pour le Traité final.

Suite à sa décision historique d'élargissement, l'Union Européenne doit maintenant faire face à la tâche de réussir une Union à 25 États membres et même plus. C'est là la tâche de la Conférence intergouvernementale, qui a entamé ses travaux le 4 octobre. Les gouvernements des 15 États membres et des 10 États candidats à l'entrée dans l'Union ont à charge de négocier un Traité constitutionnel qui définira le cadre de la coopération européenne à l'avenir.

Nous espérons préparer un Traité qui endurera le passage du temps sans aucun changement ultérieur. Le Danemark a un objectif clairement défini pour ces négociations : la création d'une Union forte, démocratique et transparente.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/BHcWN81/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.