0

La vengeance de l'environnement

Nos systèmes politiques et notre politique mondiale sont largement sous-équipés pour affronter les vrais défis du monde actuel. La croissance de l'économie mondiale et l'augmentation de la population imposent des contraintes sans précédent à l'environnement physique, contraintes qui à leur tour lancent à nos sociétés des défis jusque-là inconnus. Et pourtant, la plupart des politiciens font fi de ces tendances. Les gouvernements ne sont pas capables de s'organiser pour les affronter. Et des crises de nature essentiellement écologique sont gérées au moyen de stratégies guerrières et diplomatiques périmées.

Considérons, par exemple, la situation au Darfour, cette région du Soudan. Cet horrible conflit est géré à renfort de menaces de recours à la force militaire, de sanctions, et généralement par le langage de la guerre et du maintien de la paix. Pourtant, il ne fait aucun doute que c'est l'extrême pauvreté de la région qui est à l'origine du conflit. La sécheresse des années 1980 a fait tourner cette pauvreté au désastre et dure encore aujourd'hui. Il semble que le changement climatique sur le long terme conduise à une diminution des précipitations pas seulement au Soudan, mais également dans la plus grande partie de l'Afrique subsaharienne, une zone où la vie dépend de la pluie, et où sécheresse est synonyme de mort.

Le Darfour est tombé dans un piège mortel provoqué par la sécheresse, mais personne n'a trouvé approprié d'aborder la crise du Darfour de la perspective du développement à long terme plutôt que de celle de la guerre. Le Darfour a davantage besoin d'une stratégie de l'eau que d'une stratégie militaire. Ses sept millions de personnes ne peuvent survivre sans une nouvelle approche qui leur donne une chance de cultiver leurs champs et de donner à boire à leurs animaux. Pourtant, toutes les discussions qui ont lieu à L'ONU n'évoquent que des sanctions et des armées, sans qu'aucun chemin vers la paix ne soit en vue.

Le manque d'eau est en passe de devenir un obstacle majeur au développement économique de nombreuses parties du monde. La crise de l'eau à Gaza est une cause de maladie et de souffrances parmi les Palestiniens, et c'est une cause importante de tensions sous-jacentes entre la Palestine et Israël. Là encore, des milliards de dollars sont dépensés pour bombarder et détruire la région, et pratiquement rien n'est fait pour aborder l'impact croissant de la crise de l'eau.