0

Un accord sur la coexistence de deux Etats : mission impossible ?

BERLIN – Depuis sa création en 1948, Israël a été engagé dans sept guerres contre ses voisins, en comptant la guerre qui vient d'avoir lieu à Gaza. Si l'on inclut dans la liste les deux intifadas des Palestiniens dans les territoires occupés, on arrive à un total de neuf guerres.

Du point de vue militaire, Israël les a toutes remportées, ou du moins ne les a pas perdues, mais elles n'ont guère changé sa situation stratégique. La cause profonde du conflit israélo-palestinien reste pratiquement la même depuis 60 ans.

Le plan de partition de l'ONU de 1947 qui séparait le territoire du mandat britannique en Palestine en deux entités différentes n'a pas été accepté et ne l'est toujours pas. Parfois c'est un coté qui le rejette, parfois c'est l'autre. C'est pourquoi, jusqu'à aujourd'hui des gens meurent.

Certes, Israël est parvenu à une situation de "paix froide" avec l'Egypte et la Jordanie et a établi des relations diplomatiques avec certains pays arabes, mais rien n'a réellement changé l'essence même du conflit, malgré le processus de paix d'Oslo des années 1990 et les différents traités et accords avec les Palestiniens. La question centrale pour les deux cotés reste sans réponse : où s'arrête Israël et où commence la Palestine ?