La fin de la relation privilégiée entre Israël et les USA  ?

TEL-AVIV – La récente visite à Washington du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a mis en évidence les désaccords fondamentaux entre le gouvernement israélien et le gouvernement américain du président Obama. Netanyahou n'apprécie pas le soutien de ce dernier à la ampquot;solution de deux Etatsampquot; pour résoudre le conflit israélo-palestinien et refuse de voir le lien qui existe selon Obama entre la paix israélo-palestinienne et sa capacité à restreindre les ambitions nucléaires de l'Iran.

De même, lui déplaît la réticence d'Obama à fixer une date limite au dialogue avec l'Iran. Les Israéliens pensent que l'Iran va bientôt rejoindre le club nucléaire et va utiliser habilement la perspective d'un dialogue avec les USA pour éviter des sanctions plus sévères ou une frappe militaire.

Ce n'est pas la première fois qu'une crise éclate ou qu'un désaccord sérieux se manifeste entre ces deux alliés très inégaux. Mais ce ne sont pas tant les divergences actuelles entre les deux pays qui inquiètent la plupart des Israéliens que la crainte sous-jacente de voir Obama mettre fin à la relation privilégiée de l'Amérique avec l'Etat juif.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/n8F3nXB/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.