0

La révolution de la monnaie électronique

La plupart des articles sur les nouvelles formes de monnaie électronique les font passer pour un gadget supplémentaire. Quelle différence entre sortir une carte à puce de son portefeuille ou un porte-monnaie de sa poche ? Est-ce si important ? Ces nouveaux moyens de paiement font penser aux vitres électriques des voitures ou aux commandes à distance des TV. On vivrait sans doute tout aussi bien sans.

Mais les médias ne prennent pas suffisamment en compte l'avenir et ne comprennent pas l'étendue des changements qui interviendront quand les consommateurs et les entreprises exploiteront toutes les potentialités offertes par le développement des nouveaux moyens de paiement électronique. Ce ne sont pas des gadgets, mais des outils qui vont contribuer à transformer l'économie mondiale.

La monnaie électronique a deux atouts majeurs qui vont sans doute accélérer sa diffusion. Le premier est d'ordre intellectuel , la monnaie électronique va stimuler la créativité. Le deuxième est sa contribution au développement de la mondialisation par l'accroissement de l'emploi et des usages d'internet et la facilité qu'elle offre pour des interactions entre des personnes disséminées aux quatre coins de la planète. Ces deux atouts réunis vont permettre à des millions de cerveaux de collaborer beaucoup plus efficacement qu'ils ne l'ont jamais fait.

Pour comprendre tout le potentiel de la monnaie électronique, reportons nous à Lydia (la Turquie actuelle) où la monnaie a été inventée au 7° siècle avant JC, et en Chine où elle a été inventée tout à fait indépendamment. C'était un progrès important, qui de ce fait s'est diffusé très rapidement. La raison en est évidente. Avant l'invention de la monnaie, le commerce dépendait des métaux précieux. Mais avant chaque transaction, il fallait découper le métal à la taille voulue et le peser. Cela nécessitait de se déplacer avec des balances, des poids et parfois avec des outils pour découper le métal. Les archéologues trouvent encore des balances sophistiquées à double plateau (probablement très coûteuses à l'époque) et des poids dans des bateaux marchands qui ont coulé à l'Age de bronze. Mais la plupart des gens n'en avaient pas. Une autre difficulté tenait à l'utilisation indifférenciée des métaux précieux pour réaliser des transactions, car il fallait alors inspirer suffisamment confiance ou avoir une expertise en la matière pour garantir que le métal était pur. Le même problème se posait avec les autres objets utilisés en guise de monnaie, qu'il s'agisse de pierres précieuses ou de coquillages, leur valeur était difficile à établir.