11

Le prix de la peur

BERKELEY – L’indice boursier Standards & Poor’s présente désormais un taux de rendement réel (ajusté à l’inflation) de 7%. Par opposition, le taux d'intérêt annuel réel de la United States Treasury Inflation-Protected Security sur cinq ans (TIPS) se situe à -1,02%. Effectivement, on trouve bien un « moins » devant ce chiffre : si vous achetez la TIPS sur cinq ans, le Trésor américain vous paiera pendant les cinq prochaines années le taux d’intérêt de l’inflation à la consommation moins 1,02%. Le taux d’intérêt réel annuel de la TIPS à 30 ans n’est lui-même que de 0,63% – et vous vous exposez à un risque important que sa valeur décline à un certain moment dans la prochaine génération, impliquant une perte considérable si vous procédez à sa vente avant qu’elle n’ait atteint sa maturité.

Imaginons alors que vous investissiez 10 000 $ dans l’indice S&P. Cette année, votre part des profits réalisés par ces sociétés s’élèvera à 700 $.  Imaginons maintenant que, sur ce total, les sociétés versent 250 $ en dividendes (que vous réinvestissez pour acheter davantage d’actions) et conservent 450 $ de bénéfices pour les réinvestir dans leurs activités. Si ces sociétés font bien leur travail, ce réinvestissement boostera la valeur de vos actions jusqu’à 10 450 $. Ajoutez à cela les 250 $ d’actions nouvellement acquises, et ce portefeuille vaudra l’an prochain 10 700 $ – et plus encore si les valorisations augmentent en bourse, mais moins si elles diminuent.

En fait, sur toute période suffisamment longue pour voir les vagues d’optimisme et de pessimisme se neutraliser les unes les autres, le taux de rendement moyen sur l’indice S&P constitue un bon repère du rendement du portefeuille. Ainsi, si vous investissez 10 000 $ dans S&P sur les cinq prochaines années, vous pouvez raisonnablement vous attendre (avec néanmoins d’importants risques de hausse et de baisse) à engendrer environ 7% par an, ce qui vous laissera un bénéfice combiné de 4 191 $ ajusté à l’inflation. Si vous investissez 10 000 $ dans la TIPS à cinq ans, vous pouvez sans aucun doute escompter une perte sur cinq ans de 510 $.    

Il s’agit là d’un écart extraordinaire dans les rendements que vous pouvez raisonnablement espérer. Ce qui soulève naturellement la question suivante : Pourquoi les principaux intéressés ne retirent pas leur argent des TIPS (ainsi que des obligations du Trésor américain et autre actifs sûrs) en direction d’actions (et d’autres actifs relativement risqués) ?