0

Les maladies de la mondialisation

La mondialisation est mise à rude épreuve comme jamais auparavant. Partout ses tensions grondent. La grande majorité de l'Afrique Noire, de l'Amérique du Sud, du Moyen-Orient et de l'Asie Centrale stagnent ou se débattent dans un déclin économique. L'Amérique du Nord, l'Europe Occidentale et le Japon sont enlisés dans une croissance lente et risquent une nouvelle récession. La guerre menace désormais en Irak.

Pour les partisans des marchés ouverts et du libre-échange, cette situation pose des défis majeurs. Pourquoi la mondialisation est-elle si menacée ? Pourquoi ses avantages sont-ils apparemment concentrés en quelques endroits ? Une mondialisation plus équilibrée peut-elle être mise en oeuvre ?

Il n'existe aucune réponse simple à ces questions. Les marchés ouverts sont nécessaires à une croissance économique, mais ils suffisent à peine. Certaines régions du monde ont retiré de grands avantages de la mondialisation, notamment l'Asie de l'Est et la Chine au cours des dernières années. Certaines régions en ont toutefois retiré de maigres avantages, tout particulièrement l'Afrique Noire.

Le gouvernement américain prétend que les pays pauvres sont responsables de la majorité des problèmes dans lesquels ils se débattent. La lente croissance de l'Afrique, affirment les dirigeants américains, est causée par l'inaptitude du gouvernement africain. Toutefois, la vie est plus compliquée que ne le croit l'administration Bush.