Les dangers du désarmement nucléaire

MOSCOU – La Russie et les Etats-Unis ont signé un nouveau traité de réduction de l’armement nucléaire stratégique (START). Officiellement, ce traité réduit leur arsenal d’un tiers ; en fait chacun ne mettra hors service que quelques dizaines d’unités.

Le traité n’en est pas moins un accomplissement considérable. Il permet de normaliser les relations politiques entre les deux pays, favorisant ainsi leur coopération et leur rapprochement futurs.

Le retour du dossier des armes nucléaires stratégiques sur le devant de la scène politique internationale confère plus de poids politique à la Russie et met en lumière le domaine dans lequel elle peut encore s’affirmer en tant que superpuissance. Cela relance aussi Barack Obama, désigné comme le plus constructif et le plus progressif président américain depuis des décennies, et probablement pour les années à venir.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/ZyUyxyB/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.