La crise de la Gauche

Après une série de défaites électorales dans le monde entier, la Gauche est en crise. Pour qu'elle puisse se rétablir, certains gauchistes plaident pour un retour aux racines historiques de leur parti. D'autres soutiennent que les anciens mythes doivent être abandonnés en faveur d'une avancée audacieuse vers l'avant.

Ce débat se tient non seulement en France après la défaite des Socialistes en avril dernier, mais il caractérise également la situation politique des Etats-Unis après la défaite des Démocrates aux élections législatives de novembre dernier. Les deux partis sont confrontés au même dilemme et c'est précisément là où je veux en venir : la crise qui frappe la Gauche est une crise profonde et fondamentale.

Dans le passé, la Gauche possédait sa propre idéologie, sa propre théorie économique. Le mécanisme économique fondamental qui déterminait le mode de fonctionnement du monde concernait la lutte pour les loyers entre les ouvriers et les capitalistes. Avec cette vision du monde « nous contre eux », il n'était pas difficile de rallier des électeurs, des individus privés du droit de vote jusqu'aux classes moyennes salariées, en nombre plus que suffisant pour garantir une majorité électorale.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/UXbE3Mn/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.