1

Abenomics et l'Asie

SEOUL - L'agenda économique du premier ministre japonais Shinzo Abe - surnommé "Abenomics" - semble fonctionner pour son pays. Il est prévu que la politique monétaire expansionniste injecte des liquidités dans l'économie japonaise jusqu'à ce que l'inflation atteigne l'objectif de 2% fixé par la Banque du Japon, tandis que la politique budgétaire expansionniste devrait se poursuivre jusqu'à ce que la reprise économique se confirme.

En conséquence, la confiance des consommateurs et des investisseurs est de retour. Le marché boursier japonais a bondi de plus de 40% depuis novembre de l'année dernière, au moment où il est devenu clair que Abe formerait le prochain gouvernement, et les exportations et la croissance sont également en augmentation. Avec un écart de production important et une faible pression inflationniste, les politiques expansionnistes présentent un grand potentiel pour la relance de l'activité économique.

Mais d'autres pays - y compris les économies asiatiques voisines - craignent que le Japon ne dévalue le yen pour soutenir les exportations et la croissance à leurs dépens. Certains ont accusé le Japon d'alimenter une " guerre des devises " mondiale. L'anticipation d'une expansion monétaire agressive a fortement affaibli le yen, qui a chuté de près de 20% face au dollar en à peine un peu plus de quatre mois.

Bien sûr, la sortie du Japon du piège déflationniste dans lequel il se trouve depuis 15 ans et de la stagnation économique qu'il connaît depuis deux décennies serait une bonne chose pour le monde. Le Japon demeure la troisième économie du monde, le quatrième secteur commercial et le troisième marché d'exportation pour la Chine et la Corée du Sud voisines, qui ont donc tout à gagner si " Abenomics " revitalise la demande intérieure japonaise. De manière plus générale, étant donné la récession européenne et la remontée très lente du volume du commerce mondial, une croissance renouvelée et un renforcement de la demande d'importation au Japon soutiendraient la reprise mondiale.