Un plaidoyer contre l’indépendance du Kosovo

Le mouvement du Kosovo vers l’indépendance s’accélère, alors que les dirigeants des Albanais du Kosovo – Hashim Thaci et Agim Ceku – menacent de déclarer unilatéralement l’indépendance dans un avenir proche. Une telle proclamation sera sans aucun doute rejetée par la Serbie, avec l’appui de la Russie de Vladimir Poutine.

Une grande partie du monde semble penser que le rôle de la Serbie dans les guerres des Balkans des années 90 l’avait mise au ban des nations, et qu’il fallait en rester là. Le point de vue de la Serbie ne manque pourtant pas d’intérêt, et plusieurs autres pays, ayant des minorités ethniques concentrées sur des territoires précis, ont toutes les raisons de s’inquiéter du précédent qui pourrait être établi si la déclaration d’indépendance du Kosovo était reconnue.

Il faut tout d’abord noter que le Kosovo est le cœur historique et religieux de la Serbie, un fait attesté par les centaines d’églises orthodoxes, de monastères et de lieux saints serbes au Kosovo.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/m2CrsRy/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.