Une chance de démocratisation dans le monde arabe

Quelques 400 millions de musulmans vivent hors du monde arabe dans des pays à majorité musulmane. Il s’agit notamment de la Turquie, du Bangladesh, du Sénégal, du Mali et de l’Albanie, pays dont les dirigeants doivent leur poste à des élections relativement libres. Ce ne sont pas encore tout à fait des démocraties, mais avec des élections ouvertes à différents partis, ils remplissent l’une des conditions nécessaires à l’instauration d’une véritable démocratie.

Mais depuis que le Liban a été déchiré il y a 30 ans par la guerre civile et la violence exacerbées par les incursions militaires de l’OLP, d’Israël, de la France et des USA, aucun pays arabe n’a connu d’élections vraiment libres. Il est donc important que la communauté internationale se penche sérieusement sur les chances qui s’offrent pour la démocratie en Palestine et dans les pays voisins.

Une démocratie moderne suppose au moins sept conditions :

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/2GO85gl/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.