Endettement à l'américaine

Après presque quinze années de croissance sans précédent - avec seulement un bref ralentissement en 2000/2001 - les Etats-Unis se sont considérablement endettés à l'étranger, à hauteur de 25 % du PIB. Avec un déficit de la balance courante qui dépasse aujourd'hui 5 % du PIB, la dette extérieure des Etats-Unis augmente rapidement. Pourtant, aucun pays ne peut contracter indéfiniment des dettes, et cette situation doit donc prendre fin tôt ou tard.

Au début de l'année 1985, lorsque le déficit de la balance courante des Etats-Unis avait atteint 120 milliards de dollars - soit l'équivalent d'un tiers du déficit actuel - le reste du monde avait cessé de le financer. Le dollar s'était alors brutalement dévalorisé, de 50 % par rapport au Deutschemark. L'Europe n'a aucun intérêt à renouveler cette expérience.

En réalité, le monde n'a pas les moyens d'une disparition - soudaine - du déficit de la balance courante des Etats-Unis. Sans les exportations vers les Etats-Unis, la croissance timide que l'Europe a connu au cours de l'année passée s'évanouirait.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you are agreeing to our Terms and Conditions.

Log in

http://prosyn.org/CACSAjN/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.