Le miroir américain

Qu'apportera l'année à venir à l'économie mondiale ? Qu'adviendra-t-il de la production dans le monde en voie de développement et dans le riche noyau industriel ? En effet, oserons-nous encore maintenir cette distinction ? Après tout, la plupart des pays riches sont entrés dans une ère post-industrielle tandis que les pays en voie de développement ont désormais (ou auront bientôt) une part de leur population travaillant dans « l'industrie » aussi importante que celle des riches nations du monde.

Aux Etats-Unis, les peurs qui existaient neuf mois auparavant quant à la possibilité que l'économie américaine succombe à la déflation se sont dissipées. Reste le sentiment d'une immense opportunité gaspillée.

Depuis l'entrée en fonction de George W. Bush, la croissance annuelle réelle du PNB de l'Amérique a totalisé en moyenne 2,3 %, un rythme qui aurait été accueilli comme normal et satisfaisant lorsque le père de George W. Bush ou Ronald Reagan étaient présidents, mais qui, après la prospérité de l'ère Clinton, semble désormais médiocre et stagnant. En effet, il est clair que l'économie américaine aurait pu croître bien plus rapidement.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/CWCgW1n/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.