1

2013, année tournant pour la France et pour l'Europe

PARIS – La France est à la croisée des chemins. Ses atouts sont nombreux, mais elle ne peut repousser davantage les réformes nécessaires sans risquer de perdre du terrain dans une économie mondiale de plus en plus concurrentielle. Réformer profondément les structures économiques françaises dans la justice : tel est le défi auquel le président François Hollande, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et tous les membres du gouvernement français sont confrontés.

Nous avons une responsabilité historique : moderniser l'économie de la France, et appliquer un programme de réformes ambitieuses et courageuses pour générer une croissance plus forte et plus inclusive, créer davantage d'emplois et diminuer le déficit public. C'est précisément ce que le gouvernement fait depuis l'élection présidentielle. Et aucun autre gouvernement français n'a jamais entrepris autant de réformes en si peu de temps.

Les résultats économiques de la France ont été médiocres durant les 10 dernières années, tout particulièrement en matière de compétitivité, de finances publiques, et sur le marché du travail. Nous avons la responsabilité de faire mieux dans chacun de ces domaines d'ici 2017, lorsque le mandat présidentiel arrivera à terme. Pour répondre à ce défi, nous avons conçu une stratégie économique qui repose sur trois piliers : l'Europe, le désendettement, et la compétitivité.

L'Europe est notre première priorité: stabiliser la zone euro et résoudre la crise qu'elle traverse sont des éléments essentiels à la stabilité et au redressement économique de la France. Le gouvernement français estime que le succès repose sur trois conditions: