Thaksin et les leçons de Hong Kong

HONG KONG – L’ancien Premier ministre thaïlandais Thaksin Shinawatra ne tarissait pas d’éloges à la fin de son exil hongkongais : “Merci à Hong Kong de m’avoir accueilli si chaleureusement. Hong Kong est une destination où je reviendrai toujours avec plaisir.”

Si Thaksin est sincère, il pourrait être utile à la Thaïlande qu’il rapporte avec lui certaines des qualités les plus admirables de sa ville d’accueil. Nous pensons notamment à deux d’entre elles : un gouvernement très largement intègre, efficace, avec des méthodes transparentes ; et une économie ouverte et compétitive.

Bien entendu, Hong Kong n’est pas irréprochable : les méthodes politiques et les manières du continent chinois commencent peu à peu à contaminer l’île. Toutefois, Transparency International, principale organisation mondiale d’évaluation de la corruption, a classé Hong Kong à la 14e place de son palmarès des sociétés les moins corrompues en 2007.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/c6xlBRG/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.