Syrie : que veut la Russie ?

NEW-YORK – L'intervention de la Russie en Syrie est observée à la loupe, son pourquoi et son comment font l'objet d'analyses approfondies. Mais elles portent essentiellement sur le court terme, et leurs conclusions sur les conséquences probables à long terme de l'intervention paraissent exagérément pessimistes.

Poutine a décidé d'aider le régime de Bachar Al-Assad qui est dans une impasse. Les bombes et les missiles russes qui s'abattent sur tout un éventail de groupes armés opposés aux forces gouvernementales donnent un peu de répit au régime. 

Aussi critiquable soit le gouvernement d'Assad, et malgré tous les crimes dont il a à répondre, à court terme cette situation est préférable à l'écroulement du régime. Malheureusement, le fait est qu'aujourd'hui l'implosion du gouvernement syrien aboutirait sans doute à un génocide, à des millions de réfugiés supplémentaires et à l'établissement du "califat" de l'Etat islamique (EI) à Damas.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/CvrXiLU/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.