teen pregnancy Philippines Jonas Gratzer/LightRocket via Getty Images

Empêcher les enfants d’enfanter

GEORGETOWN, GUYANE – Mon pays est submergé d’adolescentes enceintes. En 2013, le Fonds des Nations Unies pour la population a estimé que la Guyane avait le second plus haut taux de grossesse chez les adolescentes en Amérique du Sud et dans les Caraïbes avec 97 sur 1 000 jeunes filles entre les âges de 15 et 19 ans ayant accouché. Cinq ans plus tard, rien n’a vraiment changé.

Aujourd’hui, environ 42 % des jeunes guyanais sont actifs sexuellement, 29 % n’utilisent pas de condom au cours d’une relation sexuelle, seulement 15 % se disent familier avec les méthodes de contraception, et 56 % des jeunes gens actifs sexuellement ont contracté une infection transmise sexuellement. De plus, 12 % des jeunes guyanaises ont des relations sexuelles avant leur 15e anniversaire, et 62 % avouent qu’elles n’ont pas accès aux moyens de contraception.

Lorsque des adolescentes ne peuvent avoir de relations sexuelles protégées par des condoms et d’autres moyens de contraception, le taux de grossesse non planifiée augmente, leur santé en est affectée et elles n’atteignent pas leur potentiel. Pour contrer ces tendances, et les renverser là où elles sont prévalentes, les pays doivent consolider leurs réseaux de santé et assurer à chaque adolescente l’accès à des services de santé sexuelle et reproductive.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/GeyXfVefr