Matthias Oesterle/ Getty Images

L’innovation et ses détracteurs

CAMBRIDGE – L’innovation technologique est souvent louée pour sa capacité de régler de grands problèmes de développement, de stimuler la croissance économique et de propulser les sociétés vers l’avant. Pourtant l’implantation des innovations rencontre le plus souvent des obstacles de taille, parfois les autorités publiques interdisent d’emblée une nouvelle technologie — même celles qui amènent des retombées positives de grande envergure.

Prenons le cas de l’imprimerie. Entre autres choses, la nouvelle technologie était une bénédiction pour le monde religieux, qui disposait subitement de modes efficaces de reproduction et de diffusion des saintes Écritures. Pourtant l’Empire ottoman a interdit l’impression du coran pendant presque 400 ans. En 1515, le sultan Sélim Ier aurait décrété que « faire de la science de l’imprimerie son occupation première était passible d’une peine de mort ».

Pourquoi s’opposer à une technologie si utile ? Comme je l’avance dans mon livre Innovation and Its Enemies: Why People Resist New Technologies (L’innovation et ses ennemis : pourquoi les gens résistent aux nouvelles technologies)la réponse n’est pas que les gens redoutent simplement l’inconnu. La résistance aux progrès techniques loge plutôt à l’enseigne des craintes que la fin du statu quo pourrait impliquer des pertes d’emplois, de revenu, de pouvoir et d’identité. Les instances de l’État finissent souvent par décider qu’il serait plus facile d’interdire la nouvelle technologie que de s’y adapter.

To continue reading, please log in or enter your email address.

Registration is quick and easy and requires only your email address. If you already have an account with us, please log in. Or subscribe now for unlimited access.

required

Log in

http://prosyn.org/Z42A7Dy/fr;