Kambou Sia ( Stringer)/ Getty Images

Des emplois technologiques pour l’Afrique

KIGALI – Quelle valeur ajoutée l’économie numérique apporte-t-elle à l’Afrique ? Les grandes entreprises de technologie ont toutes des plans stratégiques pour lancer leurs produits sur les marchés d’Afrique, mais bien peu envisagent de fournir aux Africains ce dont ils ont vraiment besoin : des emplois dans l’économie du futur.

La population africaine devrait doubler d’ici 2050, passant de 1,2 milliard à 2,4 milliards. Pendant ce temps, les géants technologiques de la Silicon Valley et des autres centres de recherche et développement internationaux auront utilisé leurs immenses réserves de liquidités pour transformer l’économie mondiale avec des innovations comme la voiture sans conducteur ou les apports du génie génétique, voire la colonisation de l’espace.

Mais pour les Africains qui voudraient jouer un rôle dans la façon dont ces technologies influenceront leurs vies, les perspectives ne sont guère réjouissantes. Où que l’on regarde, le tableau est le même. Les logiciels ou les applications libres ont été utiles. Dans certains cas – le courriel, le mapping et les réseaux sociaux – ils ont fait avancer les choses. Mais cela ne se traduit jamais, ou presque, en termes de propriété localisée dans la région. Même si les ventes de produits technologiques s’envolent sur le continent, on ne compte presque aucun emploi technologique créé pour les Africains. Et la Silicon Valley pourrait bientôt connaître le même genre de protestations que celles qui se sont fait entendre en réaction aux difficultés que semble avoir Hollywood à promouvoir le talent des acteurs noirs.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

Log in

http://prosyn.org/xuihXWW/fr;