An employee works at a desalination plant SAID KHATIB/AFP/Getty Images

Là où est l’eau

HAMILTON, CANADA – Dans de nombreuses parties du monde, les ressources conventionnelles d’eau douce ne suffisent tout simplement plus à répondre à une demande qui augmente. Le manque de ressources en eau douce limite non seulement le développement économique, mais menace la santé sinon la vie de milliards de personnes en provoquant des conflits, des troubles sociaux et des migrations. La seule façon de redresser ce défi est de repenser radicalement l’aménagement et la gestion de la ressource en eau, en privilégiant l’exploitation créative des sources non conventionnelles.

Les sources non conventionnelles d’eau douce sont nombreuses et le sont de plus en plus ; les possibilités sont énormes, à commencer par l’eau de mer dessalée ou les eaux souterraines saumâtres. On compte déjà 18 000 usines de dessalement dans plus de 100 pays, produisant chaque année environ 32 milliards de mètres cubes d’eau douce – soit un tiers du volume s’écoulant des chutes du Niagara.

Environ 44 % de l’eau dessalée dans le monde est produite au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, et de nouvelles usines se construisent en Asie, aux États-Unis et en Amérique latine. La capacité annuelle mondiale de dessalement croît chaque année, en moyenne, de 7 à 9 %.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/HIm57WH/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.