JACK GUEZ/AFP/Getty Images

La bombe à retardement syrienne

BERLIN – L’actuel conflit en Syrie présente de nombreux points communs avec la guerre de Trente Ans qui ravagea le cœur de l’Europe – notamment la ville germanique de Magdebourg, sorte d’Alep de l’époque – entre 1616 et 1648. Telle que l’on peut la décrire aujourd’hui, cette guerre fut une succession de conflits qui entraînèrent d’immenses souffrances chez les Européens, et qui s’achevèrent par la Paix de Westphalie, seulement après que toutes les parties impliquées se soient totalement épuisées.

La guerre de Trente Ans puise sa source dans un conflit religieux entre les chrétiens catholiques et protestants, à l’instar de la division majeure qui oppose aujourd’hui les musulmans sunnites et chiites au Moyen-Orient, à ceci près que dans l’actuelle Syrie, la religion masque une lutte plus profonde pour le pouvoir et la domination régionale.

La guerre en Syrie a débuté pendant le Printemps arabe, lorsque des manifestants syriens ont appelé à la démocratie et à la fin de la dictature du président Bachar el-Assad. Mais elle est rapidement devenue une affaire internationale. L’Iran et le Hezbollah, milice libanaise chiite soutenue par Téhéran, sont intervenus militairement aux côtés de la Russie pour empêcher Assad de tomber aux mains des rebelles, lesquels étaient soutenus par la Turquie et l’Arabie saoudite, qui représentent le pan sunnite de cette division.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

Get unlimited access to PS premium content, including in-depth commentaries, book reviews, exclusive interviews, On Point, the Big Picture, the PS Archive, and our annual year-ahead magazine.

http://prosyn.org/N1fj204/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.