1

La honte de la Suède

VIENNE – Le mois dernier, des pétards projetés sur l’unique synagogue de la ville de Malmö en Suède ont fait voler trois fenêtres en éclats. La veille, une menace de bombe avait été déposée dans le bâtiment en signe d’avertissement de ce qui allait arriver. Deux semaines auparavant, cette même synagogue avait déjà fait l’objet d’une autre attaque.

Des mois durant, la communauté juive locale s’est plainte d’une atmosphère de plus en plus hostile, et nombre de ses membres ont déclaré qu’ils avaient peur de sortir dans la rue en arborant quoi que ce soit qui pourrait les identifier comme étant juifs. Plus tôt cette année, Daniel Schwammenthal avait expliqué pourquoi dans les pages du Wall Street Journal en des termes on ne peut plus clair : « Aux cris de ‘Sieg Heil’ et de ‘Hitler, Hitler’, une foule majoritairement musulmane a lancé des bouteilles et des pierres sur un petit groupe de juifs qui manifestaient pacifiquement en faveur d’Israël sur la place principale de cette ville l’année dernière. Les fidèles en chemin vers la synagogue et des enfants juifs à l’école se font régulièrement traiter de ‘sales juifs’. »

La police de Malmö a déclaré que sur les 115 crimes de haine enregistrés dans la ville en 2009, 52 ont été perpétrés sur des juifs ou des institutions juives. L’antisémitisme est de retour et ce qui se passe à Malmö n’est qu’une manifestation extrême de ce qui se passe partout en Suède.

Rappelons que ce fut le journal le plus vendu en Suède, Aftonbladet, qui avait publié un texte antisémite diffamant prétendant que des soldats israéliens assassinaient régulièrement des enfants palestiniens et récupéraient leurs organes pour les vendre sur le marché noir international. Le gouvernement suédois a réagi avec indifférence, et pire encore : l’ambassadeur de Suède en Israël a publié une note sur le site internet de l’ambassade indiquant que la Suède prenait ses distances par rapport à de telles horribles calomnies mais ses supérieurs furieux à Stockholm lui ont donné l’ordre de la retirer.