badre9_gettyimages_earthgreencontinents Getty Images

Financer la transition verte

PARIS – Quatre ans après que les dirigeants mondiaux aient signé l'accord sur le climat de Paris et adopté l’Agenda 2030 des Nations Unies avec ses 17 objectifs de développement durable (ODD), nombreux sont les signes de l’aggravation de  la crise environnementale mondiale. Les glaces polaires et les glaciers fondent à un rythme accéléré. Les émissions de gaz à effet de serre sont en augmentation. L'Amazonie et les forêts tropicales indonésiennes brûlent. Les catastrophes climatiques telles que les typhons, les tornades et les inondations s’intensifient, avec des conséquences désastreuses pour des populations entières.

Pourquoi le monde s’est-il égaré si loin de la feuille de route vers une croissance durable établie collectivement ? Au cours de la dernière décennie, l'action climatique a principalement consisté à vanter les mérites des entreprises et gouvernements qui adoptent des pratiques « vertes » et dénoncer ceux qui maintiennent des politiques « brunes ». Mais ce n'est pas assez. Nous devons repenser fondamentalement la façon de créer un monde plus durable.

Le secteur financier devra jouer un rôle de premier plan dans l'intensification des initiatives écologiques, les projets de réduction des risques pour les investisseurs et l'optimisation des coûts de financement. De plus, compte tenu de la nature intégrée de la croissance durable, les institutions financières doivent travailler plus étroitement avec les gouvernements nationaux et locaux, les organismes de réglementation, les entreprises, les ONG et les citoyens.

We hope you're enjoying Project Syndicate.

To continue reading, subscribe now.

Subscribe

or

Register for FREE to access two premium articles per month.

Register

https://prosyn.org/uI10rWwfr