20

Reprendre le contrôle sur la crise migratoire européenne

LONDRES – À l’issue de l’accord conclu entre l’Union européenne et la Turquie autour de l’asile politique, entré en vigueur le 4 avril, quelque 202 demandeurs d’asile ont été renvoyés de Grèce. Or, cette démarche politique présente quatre défaillances majeures.

• Cette mesure a été négociée auprès de la Turquie, et imposée à l’UE par la chancelière allemande Angela Merkel.

• Elle n’est pas appuyée par des fonds suffisants.

• Elle n’est pas établie sur la base du volontariat, puisqu’elle établit des quotas que désapprouvent de nombreux États membres, et impose aux réfugiés d’élire résidence dans des pays au sein desquels ils ne souhaitent pas s’installer.