Congolese woman cleans an area of land to start to cultivate crops JOHN WESSELS/AFP/Getty Images

L’égalité financière pour les agricultrices d’Afrique

NAIROBI – Autour du monde, les mouvements sociaux comme #MoiAussi et #TimesUp suscitent des débats importants portant sur les pratiques inéquitables que les femmes doivent subir dans tous les aspects de leurs vies. Dans certains cas, ces discussions ont entraîné des changements quantifiables du traitement de droits des femmes au travail, à la maison et ailleurs dans la société.

Malheureusement, on s’est peu préoccupé de l’égalité des sexes pour les femmes habitant en région rurale, particulièrement les agricultrices démunies de l’Afrique subsaharienne. Or, pour que la disparité entre les sexes disparaisse un jour du continent africain, il faut discuter mondialement des obstacles uniques auxquels les Africaines sont aux prises.

L’Afrique subsaharienne est une des régions du monde où l’inégalité des sexes est des plus élevées. Selon le Programme de développement des Nations unies (PDNU), les perceptions, attitudes et rôles de genre traditionnels limitent l’accès des femmes aux soins de santé et à l’éducation et entraînent des niveaux disproportionnés de responsabilité familiale, de ségrégation des emplois et d’agressions sexuelles.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To read this article from our archive, please log in or register now. After entering your email, you'll have access to two free articles from our archive every month. For unlimited access to Project Syndicate, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

Help make our reporting on global health and development issues stronger by answering a short survey.

Take Survey

http://prosyn.org/0JcOlRf/fr;

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.