A man does the crossword Jessica Rinaldi/The Boston Globe via Getty Images

L’économie stupide

PRINCETON – La plupart des discussions sur les progrès de la robotique et de l’intelligence artificielle (IA) se sont naturellement concentrées sur les craintes de pertes d'emplois massives. Mais les implications de ces technologies sont en réalité beaucoup plus terrifiantes. Nous sommes à l’aube d'une transformation évolutive alarmante, non seulement des capacités humaines, mais du moi individuel.

L'histoire ne fournit qu’un guide partiel pour déchiffrer l'avenir incertain auquel nous sommes confrontés. Ce que nous savons depuis la première révolution industrielle, c’est que les nouvelles technologies peuvent modifier fondamentalement les humains et les autres espèces. La clé de ce processus, selon Tony Wrigley, le grand historien de cette époque de l'Université de Cambridge, a été le remplacement de l'énergie mécanique humaine et animale par des formes plus productives, comme le charbon et d'autres combustibles fossiles.

Certes, la dévaluation à grande échelle de la puissance musculaire humaine et animale ne s’est pas produite immédiatement. Dans un premier temps, de nombreuses tâches auxiliaires – y compris l'extraction du charbon, ou la création de produits intermédiaires dans les ateliers – ont continué à requérir d’énormes efforts physiques. Mais, après environ deux siècles, la force physique était devenue rarement nécessaire.

To continue reading, please log in or enter your email address.

To access our archive, please log in or register now and read two articles from our archive every month for free. For unlimited access to our archive, as well as to the unrivaled analysis of PS On Point, subscribe now.

required

By proceeding, you agree to our Terms of Service and Privacy Policy, which describes the personal data we collect and how we use it.

Log in

http://prosyn.org/zmqFkpL/fr;

Handpicked to read next

Cookies and Privacy

We use cookies to improve your experience on our website. To find out more, read our updated cookie policy and privacy policy.